Plug-in-Hybrid

Hyundai Santa Fe - Un compagnon détendu

Le Santa Fe 1.6 T-GDI Plug-in-Hybrid est la version la plus puissante du SUV coréen. Avec une puissance système de 265 ch, il semble correctement motorisé. Toutefois, il puise sa force dans une cylindrée de seulement 1,6 litre avec 180 ch et un moteur E de 91 ch, est-ce que cela suffit ?

Publié le 07.03.2022

Le Santa Fe sert d'exemple pour montrer comment un SUV relativement volumineux peut atteindre des valeurs de CO2 supportables grâce à l'hybridation. Pour ce faire, la réserve d'énergie ne provient pas seulement d'une source fossile, mais aussi d'une prise électrique. Plus la voiture peut rouler avec la seule force de la batterie, plus les valeurs de consommation sont avantageuses. Ce sont surtout les 100 premiers kilomètres de conduite qui sont décisifs pour l'indication de la consommation ! Hyundai n'indique que 1,8 litre pour la Santa-Fe à brancher, mais mentionne très officiellement dans les données techniques de ses documents de vente une consommation d'énergie électrique de 18,1 kW/h - et il est l'un des rares constructeurs à le faire. En termes d'essence, cela représente près de deux litres supplémentaires aux 100 kilomètres. Eh bien, 3,8 litres, c'est quand même incroyablement peu.

 

Plein d'élan

Eh bien, 265 ch, on veut le sentir, même s'il faut se rendre compte qu'un peu moins de 2,2 tonnes par rapport à cette puissance ne laisse pas espérer de miracle. Et effectivement, le miracle n'a pas lieu. Le Santa Fe à propulsion électrique s'en sort bien lorsqu'on lui demande d'accomplir une telle tâche en appuyant sur la pédale d'accélérateur. Mais il produit alors des bruits correspondants - ceux d'un quatre cylindres relativement petit dans une voiture relativement grande. Si l'on abandonne assez vite - et après avoir constaté que l'imagination personnelle et la réalité ne coïncident que rarement - la tentative d'imaginer le groupe motopropulseur du Santa Fe avec un déploiement de puissance souverain, une autre stratégie est bien plus profitable. Une conduite calme et le plus souvent possible avec l'énergie de la batterie ainsi qu'une décélération régénérative permettent d'avancer avec une rapidité similaire. Le Santa Fe Plug-in-Hybrid devient alors une voiture de voyage agréable et correctement motorisée. Non, le visage ne s'endort pas. 

Ceux qui recherchent une traction vraiment puissante à bas régime trouveront leur bonheur dans le diesel 2,2 litres de 202 ch/440 Nm, toujours disponible. Mais avec la possibilité de l'hybride plug-in de rouler en douceur en ville, le moteur à temps partiel permet de garder la conscience tranquille.

 

 

Raison numérique et autre raison

Comme ailleurs chez Hyundai, l'utilisation de l'écran tactile reste limitée dans le Santa Fe. Pour les fonctions de commande essentielles comme l'ensemble du système de climatisation ou le système audio, il y a des boutons et des touches. Cela peut ne pas paraître très sexy au premier abord, mais cela aide à une utilisation ciblée et sans erreur. De manière générale, le Santa Fe est très confortable. Cela vaut également pour les passagers arrière qui, dans le modèle haut de gamme Vertex, bénéficient même du confort d'un siège chauffant aux deux places extérieures. Un SUV comme poste de commande surélevé dans le flux de la circulation ? Le Coréen est à la hauteur de cette idée.

Le prix à payer est un comportement routier typique d'un SUV. C'est-à-dire une certaine inertie dans les virages, un confort de roulement souple, mais une suspension beaucoup moins souple qu'on ne le souhaiterait afin d'atténuer les mouvements trop sauvages de la carrosserie. D'autres font de même ou font confiance à une suspension adaptative complexe ou à une suspension pneumatique. Le Santa Fe offre un bon standard de classe avec des jambes McPherson à l'avant et un essieu multibras à l'arrière.

Sur le plan de la sécurité, le véhicule est doté d'un ensemble complet d'assistants et d'avertisseurs. Une particularité : lors d'un changement de voie ou d'un virage, l'image de la caméra avec vue vers l'arrière est directement affichée sur l'écran. Une fonction particulièrement utile en ville. 

 

Typique de la marque

L'ensemble est impressionnant. Le Santa Fe, malgré un moteur à première vue modeste, présente une multitude de caractéristiques et semble cohérent en soi. En tant qu'hybride plug-in, il demande certes un peu plus d'attention que son frère hybride sans possibilité de recharge. Mais contrairement à la première crainte, la grande Coréenne n'a pas l'air d'un compromis boiteux. Le moteur électrique compense avec succès les conditions défavorables du moteur à essence, comme par exemple son couple qui n'est pas vraiment enthousiasmant. En outre, la concurrence, bien plus coûteuse, prouve qu'un tel combo peut fonctionner de manière tout à fait acceptable, voir par exemple
Volvo. En revanche, la structure de prix du Santa Fe Plug-in Hybrid ne ressemble pas à celle de Volvo. Il existe en deux variantes d'équipement, Amplia et Vertex, pour 59 900 et 67 900 francs. Pour le modèle haut de gamme, les options se limitent à l'aide au stationnement, à la troisième rangée de sièges, à la peinture métallisée ou au cuir nappa. A cela s'ajoutent différentes options de roues ou un pack hiver - et c'est tout. 

Le Santa Fe en tant qu'hybride plug-in fonctionne donc - et même plutôt bien. Le réservoir plus petit de 20 litres - 47 litres au lieu de 67 - peut être facilement compensé. Toutefois, si l'on veut tracter une remorque avec son SUV, il faut donner la préférence au diesel, à l'ancienne. Avec ses 2,5 tonnes, il est capable de tirer un bon coup. En revanche, les Coréens n'imposent que 1350 kilos à l'hybride.

Texte : Martin Sigrist
Photos : Vesa Eskola

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.