Frank Weber, directeur du développement

BMW pour l'ouverture technologique

Selon le magazine spécialisé "automobilwoche.de", BMW veut continuer à rouler sur plusieurs voies à l'avenir et ne pas s'engager dans une monoculture électrique risquée. L'entreprise lance certes de nouveaux modèles électriques, mais ne veut en aucun cas renoncer aux véhicules à combustion.

Publié le 19.01.2022

Alors que d'autres constructeurs ont déjà donné des dates pour l'abandon du moteur à combustion, BMW veut continuer à garder plusieurs options ouvertes. "Nous travaillons sur une nouvelle génération de moteurs : Otto, Diesel, six cylindres, huit cylindres", a déclaré le directeur du développement Frank Weber (photo) à "Auto, Motor und Sport". Le moteur à combustion ultramoderne sera nécessaire "encore quelques années", surtout en raison du manque de bornes de recharge. Les différents marchés sont plus ou moins développés à cet égard et on ne forcera pas les clients à passer aux voitures électriques. 

La nouvelle Série 7 sera disponible aussi bien en version thermique qu'en version purement électrique. BMW ne prévoit pas de modèle électrique propre dans ce segment, contrairement à son rival Mercedes-Benz qui a développé sa propre berline de luxe à propulsion électrique, l'EQS. Chez BMW, dit Weber, le client devrait avoir le choix entre différentes propulsions pendant plusieurs années encore. Pour plus tard, Weber a annoncé qu'il souhaitait également lancer des modèles à grand volume tels que la Triple et le X3 en tant que voitures purement électriques.

Le collègue du directoire de Weber, Nicolas Peter, a déclaré à l'agence de presse Reuters que la version électrique du X1 devrait être lancée cette année encore, et que l'année suivante, ce serait au tour de la Five à propulsion électrique.

Porsche suit également plusieurs voies : d'une part, la firme de Stuttgart a un modèle purement électrique dans son programme, la Taycan, et prévoit d'autres voitures purement électriques dans les années à venir. D'autre part, ils misent sur les e-fuels pour pouvoir continuer à faire fonctionner leurs voitures de sport emblématiques. Toyota se protège également d'une éventuelle impasse électrique et se positionne largement.

 

Texte : Stefan Fritschi
Photos : BMW

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :


Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.