World Endurance Championship

WEC - Porsche démarre avec de grandes ambitions

Porsche participera à nouveau au Championnat du monde d'endurance FIA WEC (World Endurance Championship) en 2022 avec deux 911 RSR. La nouvelle saison débutera le week-end prochain avec deux journées d'essais officiels sur le Sebring International Raceway.

Publié le 11.03.2022

L'avant-première
Six jours seulement après la fin de ce que l'on appelle le prologue, la première course de l'année aura lieu au même endroit, dans l'État américain de Floride. C'est la deuxième fois dans l'histoire du championnat du monde d'endurance que la course sur le circuit de six kilomètres marque le coup d'envoi. Lors de la dernière édition du WEC sur le légendaire circuit américain, Porsche a remporté la catégorie GTE-Pro, très disputée. Dans la catégorie GTE-Am, deux équipes clientes engagent au total quatre exemplaires supplémentaires de la onzième voiture de Weissach. L'équipe partenaire de Porsche, Penske, envoie une Oreca-Gibson dans la catégorie LMP2.

"Une saison très particulière nous attend : c'est la dernière année de notre engagement d'usine avec la 911 RSR dans la catégorie GTE-Pro. Depuis 2013, nous avons fêté de nombreux succès et nous voulons écrire un beau chapitre final en 2022", explique Alexander Stehlig, directeur du sport automobile d'usine FIA WEC. "Pour préparer la nouvelle saison, nous avons effectué un test de plusieurs jours à Barcelone en février. L'accent a été mis sur les nouveaux pneus de course de notre partenaire Michelin. Nous avons pu recueillir des informations importantes et nous sommes très confiants pour le départ. Le prologue de Sebring doit compléter nos préparatifs pour une année passionnante".

"La saison dernière, nous avions les deux mains sur le grand trophée du championnat du monde jusqu'à la fin de la toute dernière course et nous n'avions manqué le triomphe qu'en raison d'une situation litigieuse à 15 tours de la fin. L'ensemble de l'équipe n'a pas encore oublié cela", explique Stehlig, qui fixe un objectif clair pour 2022 : "La motivation est au maximum absolu. Nous voulons le titre de champion du monde et la victoire dans la catégorie Le Mans !"

En l'espace de huit heures de course, les voitures les plus rapides du FIA WEC parcourent environ 1.000 miles (1.609 kilomètres). Cela soumet les équipes, les pilotes et les voitures à une épreuve extrêmement difficile : le circuit de 6,02 kilomètres au cœur du "Sunshine State" de Floride est composé d'environ un tiers de dalles de béton qui constituaient le Hendricks Army Airfield jusqu'à la fin des années 1940. En raison des fortes bosses, le parcours de l'ancien aérodrome militaire reçoit souvent le hashtag #RespectTheBumps dans les médias sociaux. Le tracé rapide et stimulant comprend 17 virages, dont l'épingle à droite de 180 degrés "The Sunset Bend", qui offre chaque année des images spectaculaires.

Jusqu'à présent, le championnat du monde d'endurance WEC s'est rendu deux fois à Sebring. Lors de la saison 2012, les pilotes d'usine Marc Lieb (Ludwigsburg), Richard Lietz (Autriche) et Patrick Pilet (France) ont terminé deuxièmes. Lors de la saison 2018/2019, Lietz et son coéquipier italien Gianmaria Bruni ont remporté la catégorie GTE-Pro au volant de la Porsche 911 RSR. Dans la longue histoire de la course d'endurance à Sebring, Porsche est de loin le constructeur le plus couronné de succès. La marque de Stuttgart a remporté 18 victoires au total. Le dernier triomphe en date a été remporté par Timo Bernhard en 2008 avec les Français Romain Dumas et Emmanuel Collard au volant de la Porsche RS Spyder.

"Sebring est un méga-événement auquel nous participons avec les séries IMSA et la Porsche Carrera Cup North America", se réjouit Alexander Stehlig. "Il y a de l'action à tout moment sur le circuit. A cela s'ajoutent les superbes fans de Floride. Ce sera une fête, comme nous avons déjà pu le vivre en 2019 !"

Alors que le championnat nord-américain IMSA WeatherTech SportsCar Championship dispute sa classique d'endurance sur douze heures, le WEC se déroule sur une distance de 1000 miles. En raison de la longueur de la course de huit heures, le facteur 1,5 pour le barème de points normal de la FIA (25-18-15-12-10-8-6-4-2-1) est utilisé pour le début de la saison. Le résultat est arrondi à l'unité supérieure (38-27-23-18-15-12-9-6-3-2). L'obtention de la pole position donne droit à un point supplémentaire pour le championnat du monde. Autre particularité : lors des arrêts aux stands, les mécaniciens de Sebring doivent sauter par-dessus un mur typique de la course américaine, qui sépare le paddock, y compris les postes de commande, de la piste. Sur tous les autres circuits du championnat du monde d'endurance, les équipes travaillent depuis les garages des stands.

Les pilotes de la Porsche GT Team
Pour la saison 2022, il n'y a pas de changement dans le cockpit de la Porsche numéro 91 : L'Autrichien Richard Lietz et l'Italien Gianmaria Bruni formeront cette année encore le duo derrière le volant. L'ingénieur de course reste le Britannique John McGregor. La voiture sœur est partagée entre le Français Kévin Estre et Michael Christensen. Le Danois, champion du monde et vainqueur de la catégorie Le Mans en 2018/2019, revient dans l'équipe d'usine de Porsche en FIA WEC après une année d'absence. Adam Hardy, originaire de Grande-Bretagne, travaille en tant qu'ingénieur de course sur les performances et les tactiques d'engagement de la 911 RSR portant le numéro de course 92.

 

Les équipes clientes
Les équipes clientes allemandes expérimentées Project 1 et Dempsey-Proton Racing envoient chacune deux Porsche 911 RSR dans la saison 2022 du WEC. Pour Project 1, c'est notamment l'Italien Matteo Cairoli qui prend le volant. Chez Dempsey-Proton, le propriétaire de l'équipe Christian Ried est associé aux deux Britanniques Harry Tincknell et Sebastian Priaulx dans la voiture numéro 77, tandis que les Américains Fred Poordad et Patrick Lindsey se partagent la voiture sœur (numéro 88) avec le Français Julien Andlauer. L'équipe britannique GR Racing ne prendra le départ que lors de la deuxième course de la saison à Spa-Francorchamps.

L'équipe Penske, qui s'engagera à partir de 2023 avec Porsche dans le FIA WEC et la série IMSA avec le nouveau prototype LMDh, passe cette année dans la catégorie LMP2. Les deux nouveaux pilotes officiels Porsche, l'Américain Dane Cameron et le Brésilien Felipe Nasr, se partageront l'Oreca-Gibson numéro 5 avec le Français expérimenté Emmanuel Collard. L'engagement dans le FIA WEC sert de préparation à la compétition dans la catégorie Hypercar/GTP à partir de l'année prochaine.

 

Aperçu des équipes et des pilotes

Classe GTE-Pro
Porsche GT Team #91 - Richard Lietz (A) / Gianmaria Bruni (I)
Porsche GT Team #92 - Kévin Estre (F) / Michael Christensen (DK)

Classe GTE-Am
Team Project 1 #46 - Matteo Cairoli (I) / TBA / TBA
Team Project 1 #56 - Brendan Iribe (USA) / Oliver Millroy (GB) / Ben Barnicoat (GB)
Dempsey-Proton Racing #77 - Christian Ried (D) / Harry Tincknell (GB) / Sebastian Priaulx (GB)
Dempsey-Proton Racing #88 - Julien Andlauer (F) / Fred Poordad (USA) / Patrick Lindsey (USA)

 

Texte : Porsche et Stefan Fritschi
Photos : Porsche

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.