SWISS SIMRACING SERIES 2021

SWISS SIMRACING SERIES 2021 – Crime de champion

La quatrième et dernière course de la saison des SWISS SIMRACING SERIES 2021 était difficile à égaler en termes de suspense. Dans toutes les catégories, le titre était encore en jeu avant cette course. Sur le circuit virtuel de Spa Francorchamps (B) au Centre Porsche de Zurich, les SimRacer ont offert des SimSports de toute première qualité. Finalement, Thomas Schmid a été sacré champion suisse après 2020. Danica Brönnimann a fait de même et est devenue championne suisse chez les dames, Clemens Moonen en cat. AM. Grâce à sa victoire chez les Rookies, Simon Benoit s'est assuré une place de départ pour la SWISS SIMRACING SERIES 2022.

Publié le 22.11.2021

La SWISS SIMRACING SERIES 2021 a rendu son verdict. Les titres étaient en jeu dans les catégories PRO, AM et Ladys. Et jusqu'à cinq pilotes pouvaient encore avoir une influence sur celles-ci, car le nombre de points à gagner pour la dernière course de la saison était doublé. Au final, les quelque 200 spectateurs du Centre Porsche de Zurich en ont eu pour leur argent.


Titre de champion grâce au tour le plus rapide

La course de la cat. PRO a été marquée par le duel entre Leonard Heidegger (en bas au centre) et Thomas Schmid (en bas à droite). Les deux protagonistes ne se sont pas fait de cadeaux dès les qualifications. Tout semblait d'abord tourner à l'avantage de Heidegger, qui a décroché la pole position et les trois points supplémentaires en 2:20,58 minutes. Schmid, quant à lui, a dû se contenter de la troisième place. Entre les deux, Enrico Di Loreto s'est emparé de la deuxième place sur la grille. Mais Schmid ne voulait pas se contenter de la troisième place. Dès le départ, Schmid a réussi à dépasser Di Loreto dans le virage de départ "La Source" et à exercer une pression sur Heidegger. Au troisième tour, Schmid a finalement tenté un dépassement spectaculaire et, après un contact avec Heidegger, il a perdu sa position au profit de Di Loreto et de Julian Ammann (en bas à gauche). Schmid s'est alors retrouvé sous pression à la quatrième place, a repassé Di Loreto et n'a pas réussi à s'imposer face à Ammann, âgé de 15 ans. Le titre de champion était donc à portée de main pour Heidegger, puisque Schmid, de son côté, ne voyait pas non plus de possibilité de dépasser Ammann. A un tour de la fin, le champion de 2020 a tout de même réussi à graver le meilleur temps au tour sur l'asphalte. Grâce à ces trois points supplémentaires, le pilote de Jonschwil a remporté le titre de champion avec seulement deux points d'avance et un total de 101 points, devant Leonard Heidegger (99 pts) et Enrico Di Loreto (66 pts).

Denzer intercepté au sprint final

La situation de départ n'était pas moins passionnante en cat. AM. Gilbert Denzer (79 pts), qui était clairement en tête avant cette course, n'a cependant pas réussi à prendre son élan. Le deuxième du classement, Clemens Moonen (41 pts), a profité de l'occasion pour s'emparer de la pole position devant un Reinhard Hauri en pleine forme. Et les chances de Denzer de remporter le championnat ont été réduites à néant dès le départ. Dès la sortie de La Source, il a heurté le mur des stands et n'a pu reprendre la course qu'en dernière position. Devant, Reinhard Hauri avait entre-temps repris la tête à Clemens Moonen. Alors que Denzer récupérait place après place grâce à des manœuvres de dépassement parfois remarquables, Hauri et Moonen déroulaient leur programme avec concentration. Lorsque Moonen a réalisé le tour le plus rapide et a ainsi remporté trois points supplémentaires, Denzer a dû définitive-ment mettre de côté ses chances de titre. Avec seulement un point d'avance, Clemens Moonen (en bas au centre) remporte le titre devant Gilbert Denzer (86 pts, en bas à gauche) et Reinhard Hauri (78 pts).

Brönnimann souveraine pour le titre

Jusqu'à la 4e place, les dames pouvaient encore espérer arracher le titre de championne à la championne en titre Danica Brönnimann (en bas au centre). Elle était clairement en tête du classement avant la dernière manche de la saison avec 53 points, suivie de Nadia Brülisauer (45 pts) et Bettina Buess (32 pts). Après les qualifications, que les dames partagent toujours avec les pilotes de la cat. AM, la Bernoise a pris la troisième place et a été la plus rapide, suivie par Buess et Brülisauer. Pendant la course, elle s'est accrochée tactiquement aux talons de Moonen et Hauri qui la précédaient. Petit à petit, elle a pu se détacher de plus en plus de ses concurrentes. Et comme Bettina Buess a en plus écopé d'une pénalité de cinq secondes, Brönnimann a remporté une victoire qui n'a jamais été menacée dans sa catégorie et remporte pour la deuxième fois le championnat devant Bettina Buess (en bas à gauche). Nadia Brülisauer (en bas à droite) se classe troisième à seulement un point derrière elle. 


Le premier participant à la SWISS SIMRACING SERIES 2022 est connu

Dans le cadre de la finale de la saison, les rookies ont également pu démontrer leur savoir-faire. Le vainqueur de cette course a été récompensé par une Wild-Card, c'est-à-dire des participations à la SWISS SIMRACING SERIES 2022. C'est ici que Simon Benoit s'est particulièrement distingué. Il a maîtrisé les 11 autres participants, suivis d'Alain Weber et d'Adnan Grozdanic, et a remporté la course, ce qui lui permettra de prendre le départ de la prochaine saison sans avoir à se qualifier.

Sur www.simracingseries.ch ou YouTube, vous trouverez non seulement la dernière course de la SWISS SIMRACING SERIES 2021 en version originale, mais aussi tous les résultats de cette saison passionnante jusqu'à la dernière course.

Texte: Jörg Petersen
Photos: Vesa Eskola

 

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :


Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.