CES Las Vegas 2022

Skate - La Citroën du futur ? Vraiment ?

Citroën présente au CES Las Vegas le robot de transport autonome Autonomous Mobility Vision : le concept combine une plateforme technologique autonome - Citroën Skate - avec diverses superstructures pour différentes applications. L'idée est que Skate se déplace tout le temps et met ses capacités de transport à disposition. Skate peut être utilisé par des modules qui transportent des personnes ou des marchandises. Nous ne sommes pas convaincus par cette étude. Pourquoi ? Lisez le commentaire à la fin de l'article.

Publié le 06.01.2022

La Citroën du futur n'est plus qu'une planche à roulettes, un skate. Elle doit rouler de manière autonome et sera mise à disposition du public à la demande. Il peut être équipé de cabines pour le transport de personnes ou de conteneurs de marchandises. Le client privé ou commercial ne possède ou ne loue plus de véhicule propulsé, mais uniquement le module. Il commande la propulsion chez Citroën.

La Citroën Skate est une solution de mobilité urbaine qui peut circuler dans tous les centres urbains sur des voies dédiées afin d'assurer une mobilité fluide et optimisée. Autonome, électrique et rechargeable par induction, le Citroën Skate peut fonctionner quasiment en continu 24h/24 et 7j/7 et se recharger automatiquement sur des bornes dédiées en cas de besoin. Les roues à billes développées par Goodyear peuvent tourner dans toutes les directions.

Cette solution partagée et autonome présente de nombreux avantages. Elle réduit le trafic dans les grandes villes et rend superflus les espaces de stationnement pour les voitures inutilisées. De plus, elle est polyvalente et nettement moins coûteuse qu'un véhicule autonome individuel.

 

Texte : Stefan Fritschi
Photos : Citroën

Commentaire : la fin de l'industrie automobile ?

Voilà pour les faits, mais quelles sont les conséquences si de tels véhicules devaient s'imposer ? Cela devrait tout simplement signifier la fin de l'industrie automobile. Car avec de tels concepts, les composants jusqu'ici si importants comme la configuration, l'anticipation, l'achat et la possession ou l'utilisation individuelle et privée disparaissent.

L'attachement à la marque disparaît donc également. Car, soyons honnêtes : je me moque complètement de savoir qui me fournit mon "skate" pour ma carrosserie. Je n'aurais même pas pensé à Citroën, cette marque représente de toutes autres valeurs. Cette étude est donc plus un moyen de transport public qu'une voiture. Et c'est là que je perçois le prestataire de services, par exemple les CFF ou la société de tramways, et non le fabricant de la composition du train. Citroën creuse donc sa propre tombe.

Il aurait été plus intelligent de prendre une participation dans une start-up qui fabrique ces patins. Le fameux double chevron ne devrait jamais apparaître sur un tel véhicule...

Stefan Fritschi

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :


Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.