Économie

Seat peut continuer à vivre - pour le moment

L'ascension fulgurante de Cupra a poussé Seat hors de la scène. C'est pourquoi des rumeurs d'abandon de la marque circulent depuis longtemps. Mais VW semble vouloir donner encore quelques années à la marque, dont l'avenir reste néanmoins incertain.

Publié le 28.10.2022

Avec Cupra, la filiale de Seat, le groupe VW semble avoir tout bon. Grâce notamment à des leasings avantageux, la jeune marque aux ambitions sportives est visible partout sur les routes. Cela ne laisse apparemment plus beaucoup de place à Seat. En Europe, les Espagnols ont vendu 45 pour cent de voitures en moins en juillet 2022 par rapport au même mois de l'année précédente, la part de marché a baissé de 1,2 pour cent selon Statista. L'une des raisons pourrait être la crise des puces électroniques ; la maison mère VW semble mettre Seat de côté lorsqu'il s'agit de la livraison de semi-conducteurs.

"La marque restera encore jusqu'en 2028 ou 2029".

Mais on ne veut apparemment pas encore dissoudre Seat. C'est ce qu'a laissé entendre Thomas Schäfer, CEO de VW, lors d'un entretien avec autocar.co.uk. Même si la marque n'est pas rentable et reste dans l'ombre de Cupra. "Cupra est l'avenir de Seat [...] et sera poussée beaucoup plus rapidement vers l'électrification. Nous travaillons toujours sur un plan pour Seat. La marque restera encore jusqu'en 2028 ou 2029", a-t-il ajouté.


En ce qui concerne l'électrification, Seat ne propose que des hybrides légers et des hybrides
rechargeables (photo). En version E il n'y avait que la Mii, qui n'est plus proposée.

Mais vraisemblablement sans modèles entièrement électriques. Actuellement, la gamme de modèles se compose de la petite voiture Ibiza, de la compacte Leon ainsi que des SUV Tarraco, Ateca et Arona, dont certains sont proposés en hybride plug-in. Seat ne propose toutefois plus de voitures entièrement électriques. La Mii Electric, la sœur de la VW Up, a été abandonnée et le clone ID.3 Born, initialement prévu pour Seat, a vu le jour sous le nom de Cupra.

Se réorienter en tant que marque de mobilité ?

Une possibilité de repositionnement serait de redémarrer en tant que marque de mobilité. Renault suit une voie similaire avec sa filiale Mobilize. Des véhicules expérimentaux existent déjà chez Seat, comme la Minimo, qui ressemble à Twizzy, ou le scooter électrique Mo 125, qui est utilisé à Barcelone par le service de partage Mó. Ainsi, on ne se mettrait pas en travers du chemin des frères et sœurs Skoda et Cupra. On attend avec impatience de voir ce qui va se passer avec Seat.

Texte : Moritz Doka
Images : Seat
Sources : autocar.co.uk / statista.de

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :


Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.