E-Fuel

Porsche construit une usine pilote - 550 000 000 litres d'e-carburant par an

Le pouvoir d'innovation des fabricants s'accroît à mesure que la pression en faveur de la décarbonisation augmente. Aujourd'hui, Porsche, en collaboration avec des partenaires industriels de poids, a commencé la construction d'une usine pilote pour la production de carburant synthétique neutre en CO2 au Chili. Les chiffres sont prometteurs.

Publié le 15.09.2021

Le site de Proving Magallanes, dans le sud du Chili, offre les conditions idéales pour ce projet. Un espace infini et tout autant de vent. Porsche et Siemens Energy en ont besoin pour leur usine pilote à Punta Arenas. C'est là que les deux entreprises, avec d'autres partenaires industriels, construisent une usine pilote pour la production de carburant synthétique.

Porsche produit du carburant électronique grâce au procédé power-to-X

Dans le processus dit "Power-to-X", l'énergie éolienne verte à faible coût est utilisée pour l'électrolyse de l'eau. Cela produit non seulement de l'oxygène pur, mais surtout de l'hydrogène. Cet hydrogène vert est ensuite combiné au CO2 filtré de l'air dans une première étape du processus pour produire du méthane synthétique. Dans un autre processus de raffinage, le méthane est ensuite transformé en véritable carburant.

La première application de l'"eFuel" chilien du projet Haru Oni est la Porsche Mobil 1 Supercup. Toutes les 911 GT3 Cup qui y participeront seront alimentées avec le carburant de conception neutre en CO2. À cette fin, l'usine produira environ 130 000 litres d'eFuel au cours de la première année de fonctionnement.

Le Chili veut porter sa capacité d'électrolyse à 25 gigawatts

Une nouvelle expansion a également été strictement planifiée et tous les permis nécessaires ont été obtenus. Car tout comme Porsche et Siemens Energy, l'État chilien lui-même est très intéressé par le projet pilote. Les Chiliens veulent devenir le premier exportateur mondial d'hydrogène. La capacité d'électrolyse sera de 5 gigawatts en 2025 et sera portée à 25 GW en 2030.

Cela s'inscrit dans les plans de Porsche. En 2024, 55 millions de litres d'essence synthétique doivent être produits dans l'usine de Haru Oni, et en 2026, avec la troisième extension, un gigantesque 550 000 000 litres par an. Cela correspond à une flotte de 250 000 Porsche 911 Turbo, chacune ayant un kilométrage annuel de 15 000 kilomètres.

Porsche ne souhaite pas prolonger artificiellement la vie du moteur à combustion en investissant dans un carburant artificiel, mais considère la recherche comme une contribution significative à la décarbonisation du trafic existant et à sa neutralité en termes de CO2. En particulier en ce qui concerne la flotte existante et les 911 classiques, c'est une bonne sensation de ne pas avoir à les regarder uniquement dans les musées dans quelques années.

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.