Changement de direction

Diess doit partir

VW remplit le vide de l'été. Lors de la réunion du conseil de surveillance, le conseil de surveillance de Volkswagen AG a envoyé Herbert Diess aux oubliettes sans aucune annonce préalable et a nommé le patron de Porsche Oliver Blume nouveau président du directoire à partir du 1er septembre 2022. Une tâche colossale pour Blume, qui devra assumer les deux fonctions - celle de Porsche et celle de VW - en même temps.

Publié le 25.07.2022

L'annonce a fait l'effet d'une bombe. Volkswagen AG se sépare de son président du directoire, Herbert Diess, le 1er septembre 2022. On ne peut que spéculer sur les raisons de cette décision. Était-ce la dureté de sa ligne de conduite, dans le cadre de laquelle il ne craignait pas la confrontation, allant jusqu'à s'opposer au comité d'entreprise ? Ou était-ce les problèmes de logiciel qui ont entraîné des retards de livraison de la Golf 8, le cheval de bataille de VW ? Ou bien a-t-il finalement perdu de vue trop rapidement les véhicules à combustion avant toute la mobilité électrique ? Il tapait du poing sur la table lorsque quelque chose ne fonctionnait pas comme il le souhaitait et évoquait les erreurs lorsque quelque chose ne fonctionnait pas. Bien sûr, il s'est fait beaucoup d'ennemis à l'intérieur et à l'extérieur. Apparemment, il y avait maintenant trop d'erreurs, si bien que le conseil de surveillance de VW a tiré sur la corde - et en plus juste au début des vacances de l'usine VW, l'ancien chef n'a donc même pas pu dire au revoir à ses collaborateurs.

Un joueur d'équipe

Avec Oliver Blume, le calme devrait apparemment revenir dans le groupe. Il est tout le contraire de Diess. Calme, objectif et surtout un joueur d'équipe. C'est ce qui le caractérisait chez Porsche. Il sait également comment on fonctionne chez les marques sœurs Audi, Seat et VW, puisqu'il y a déjà occupé des postes de direction depuis son entrée dans le groupe en 1994.

En fait, ce changement intervient surtout pour Porsche à un moment inopportun. D'autant plus que la société Dr. Ing. h. c. F. Porsche AG est sur le point d'être introduite en bourse, et ce, du côté des actionnaires, uniquement en lien avec Oliver Blume. Et comme on a pu le lire, le natif de Brunswick devrait assumer cette fonction en union personnelle avec son mandat au directoire de Porsche. Peut-on se demander si ce que Diess n'a pas réussi à faire, Blume doit maintenant le résoudre avec un emploi à 50 pour cent ? Même si le directeur financier du groupe, Arno Antlitz, que le conseil de surveillance a également promu au poste de Chief Operating Officer, doit lui donner un coup de main, Blume devra, bon gré mal gré, se décider pour l'un des mandats.

Texte: Jörg Petersen
Photos: VW/Porsche

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.