Vente aux enchères

De Tomaso Sport 5000 - une histoire sauvage

La De Tomaso Sport 5000 aurait pu devenir quelque chose. Mais il n'en a rien été. En revanche, il existe aujourd'hui au moins en double.

Publié le 19.05.2022

Nous commençons par deux versions de la même histoire. Donc, premièrement, on était à peu près en 1965 et Carroll Shelby savait qu'il aurait bientôt besoin d'un successeur pour sa Cobra. Il s'est donc tourné vers Alejandro de Tomaso, qu'il avait rencontré et apprécié à un moment donné chez Ford. Shelby connaissait aussi la de Tomaso Vallelunga - et sa construction avec le cadre tubulaire central et le moteur central lui semblait être un bon point de départ pour une nouvelle voiture de sport et aussi de course.

deTomaso Sport 5000 - ou pas

Ou alors : en 1965 environ, Alejandro de Tomaso avait absolument besoin d'un moteur plus puissant pour sa Vallelunga. Il s'est donc adressé à Carroll Shelby, qu'il avait rencontré et apprécié chez Ford. Celui-ci avait bien sûr les machines que de Tomaso convoitait - quelque chose d'aussi puissant qu'une Cobra était exactement ce dont de Tomaso avait besoin. Shelby avait en outre Pete Brock, le designer qui pouvait faire de la Vallelunga une voiture de sport et de course vraiment sérieuse.

Quoi qu'il en soit, Shelby a fourni l'un de ses meilleurs moteurs, un 289 qui développait une puissance de 482 chevaux à 7300 tr/min. Brock dessina une carrosserie ouverte sur la base de la Vallelunga - et la deTomaso Sport 5000 était prête. Mais Shelby n'était pas du tout satisfait, il exigea de Brock qu'il se fasse aider par les artistes de la carrosserie de Fantuzzi, et la voiture fut alors reconstruite avec un aileron arrière mobile et des portes latérales. Elle a été baptisée deTomaso 70P. Ou bien P70.

Peut-être. Ou peut-être pas.

Mais c'est à ce moment précis que Shelby a reçu l'ordre de Ford de s'occuper du projet Ford GT40, qui avait mal démarré, et qu'il a laissé de Tomaso sur le carreau. Celui-ci était en conséquence furieux, porta son exemplaire unique chez Ghia, où il y eut à nouveau quelques modifications et un nouveau nom, Ghia deTomaso ; cette voiture fut exposée en novembre 1965 à Turin.

Il est même probable que la Sport 5000-Ghia-P70 aurait été rapide. Elle mesurait 4,08 mètres de long pour un empattement de 2,36 mètres et ne pesait que 660 kilos. Elle a également été inscrite à diverses courses, Le Mans, Sebring, mais elle n'a pas parcouru un mètre. Les choses se sont un peu mieux passées au Mugello, où il a même réussi à se qualifier avec Roberto Bussinello au volant, mais il n'a même pas réussi à faire un tour en course. C'en était trop pour de Tomaso, qui a remisé la voiture - apparemment - dans le coin le plus éloigné de son usine de Modène. Elle n'a été redécouverte qu'après sa mort en 2003. Peut-être. Ou peut-être pas.

Prix estimé ?

D'une manière ou d'une autre, la voiture (si elle existait encore) est ensuite arrivée entre les mains d'un homme connu dans le milieu, originaire d'un des pays du Benelux. D'une manière ou d'une autre, elle a aussi (au moins) doublé au cours des années qui ont suivi (ce qui n'est pas étonnant de la part de ce monsieur du Benelux, bien connu dans le milieu, disons que cela s'est déjà produit). D'une manière ou d'une autre, il est difficile de déterminer lequel est le vrai ; peut-être que les deux ne le sont pas.

Et puis, il y a encore beaucoup d'autres questions : pourquoi 5000 ? Qu'en est-il de la rumeur selon laquelle de Tomaso, furieux que Shelby ne veuille plus participer, aurait transformé le (ou l'un des) moteur(s) Ford 289 en un big block de 6,8 litres de cylindrée, capable de développer près de 700 chevaux ? Quelle est la valeur d'un véhicule avec une histoire aussi folle - qui n'est peut-être pas vraie du tout ? RM Sotheby's mettra la voiture, appelée DeTomaso Sport 5000, aux enchères les 19 et 20 août à Monterey - et nous sommes déjà impatients de connaître l'histoire et le prix estimé que les Canadiens nous proposeront.

Texte: Peter Ruch:

Photos: RM Sotheby’s

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :


Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.