Classique

Bristol 406E - avec carrosserie suisse

Il existe probablement de plus belles voitures que cette Bristol 406E avec une carrosserie de la carrosserie suisse Beutler. C'est sans doute la raison pour laquelle elle est si rare.

Publié le 18.06.2022

L'histoire de la Bristol est passionnante. Elle a commencé dès 1910, avec des avions. Après la Seconde Guerre mondiale, ce sont les automobiles qui ont pris le relais, sur la base de la BMW 328. La Bristol 406 de 1957 présentée ici est en fait une descendante de la merveilleuse Bavaroise, du moins était-elle encore propulsée par le six cylindres de BMW, dont la cylindrée était passée à 2,2 litres dans les mains des Anglais. Les Bristol 406 ont été construites entre 1958 et 1961, à 174 exemplaires, et les Bristol 407 étaient équipées d'un V8.

Si vous souhaitez lire quelque chose sur la succession exacte des modèles Bristol, nous vous recommandons ce lien. Mais ici, il s'agit plutôt de la Carrosserie Beutler, fondée par Fritz et Ernst Beutler en 1946 à Thoune. Ils sont rapidement devenus célèbres en construisant six des dix premières Porsche 356. Les Bernois sont entrés très tôt en contact avec Bristol, mais les relations semblaient quelque peu compliquées.

On raconte que les Anglais avaient demandé à Beutler d'habiller une 406, qui fut effectivement présentée au Earls Court Motor Show en 1957. Il semble que Pininfarina et Carrozzeria Touring aient également reçu une telle commande, mais c'est Jones Bros. de Willesden, en Angleterre, qui a gagné avec la proposition certainement la plus ennuyeuse. Il est possible que Beutler ait habillé deux autres Bristol 406 selon le même modèle, mais on n'en sait pas plus (mais nous acceptons volontiers des informations).

Malheureusement, on ne sait quasiment rien non plus sur l'exemplaire portant le numéro de châssis 406E5002. Il est maintenant vendu aux enchères - sans papiers - par Bonhams à Gstaad, pour un prix estimé entre 80'000 et 140'000 francs. A cela s'ajoutent d'abondants frais supplémentaires, car la voiture n'est pas dédouanée en Suisse. Mais cela ne doit pas effrayer le vrai collectionneur, car il s'agit vraiment d'un projet qui a encore besoin de beaucoup d'attention.

Texte : pru ; photos : Bonhams.

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.