Formule 1

Audi aborde la F1 avec l'aide de Sauber

À partir de 2026, Audi sera présente en Formule 1. Il vient d'être annoncé que Sauber s'est joint au projet en tant que partenaire stratégique. La répartition des tâches : Audi développe l'unité de propulsion, Sauber la voiture.

Publié le 05.12.2022

Pour son projet de Formule 1, Audi a besoin de place et met les bouchées doubles. Pour ce faire, le centre de compétences Motorsport du site Audi Neuburg sera agrandi d'environ 3000 mètres carrés. Le nouveau bâtiment accueillera notamment de nouveaux bancs d'essai pour le développement du Power Unit. Les travaux de construction de l'extension ont déjà commencé afin que la fabrication de l'unité de propulsion puisse y démarrer à partir de 2026. Elle se compose d'un système de récupération d'énergie, d'un moteur électrique, d'une batterie, d'un moteur à combustion à haut rendement et d'une boîte de vitesses. Environ 50 pour cent de la puissance motrice sera électrique.

L'achèvement de l'extension est prévu pour le premier trimestre 2024. Une partie du nouveau bâtiment devrait être mise en service dès mars 2023. Actuellement, environ 220 collaborateurs travaillent pour le projet de Formule 1. L'objectif est de dépasser les 300 collaborateurs d'ici la mi-2023.

Sauber devient une équipe d'usine Audi

Trois ans plus tard, Audi s'immisce déjà dans la catégorie reine du sport automobile. Le groupe suisse Sauber a rejoint l'équipe en tant que partenaire stratégique et partira désormais en tant qu'équipe d'usine Audi. En outre, la marque d'Ingolstadt prévoit de reprendre une partie du groupe Sauber.

"Nous sommes heureux d'avoir gagné un partenaire aussi expérimenté et compétent pour notre ambitieux projet de Formule 1", déclare Oliver Hoffmann, directeur du développement technique d'Audi AG. Audi utilisait déjà la soufflerie de Sauber à Hinwil pendant sa période Le Mans.

Audi fournit les moteurs, Sauber la voiture

La répartition des tâches pour la Formule 1 prévoit ce qui suit : Audi développe les unités de propulsion, composées du moteur à combustion, du moteur électrique, de la batterie et de l'électronique de commande. Sauber développe la voiture et se charge de sa construction. En outre, les habitants de Hinwil sont responsables de la planification et de la réalisation des courses. Les premiers essais sont prévus pour 2025.


Audi donne déjà un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler la voiture d'usine à partir de 2026.

"Devenir l'équipe d'usine officielle d'Audi n'est pas seulement un honneur et une grande responsabilité : c'est la meilleure option pour l'avenir, et nous sommes fermement convaincus que nous pouvons aider Audi à atteindre les objectifs qu'elle s'est fixés pour son parcours en Formule 1", déclare Frédéric Vasseur, CEO Sauber Motorsport & Team Principal.

Jusqu'en 2025, les moteurs proviennent encore de Ferrari

Jusqu'à ce que Sauber devienne une équipe d'usine Audi, les moteurs continueront à provenir de Ferrari. Depuis 2019, ils roulent sous le nom d'"Alfa Romeo Racing". Selon les rumeurs, le nom "Sauber" pourrait toutefois revenir pour les saisons 2024 et 2025.

E-fuels et plus de puissance électrique à partir de 2026

À partir de la saison 2026, les bolides de Formule 1 rouleront avec une puissance électrique nettement plus élevée. Le moteur à combustion fournit déjà 400 kW (544 ch), le moteur électrique en fournira presque autant. De plus, les V6 turbo de 1,6 litre seront alimentés en carburant synthétique, ce qui améliorera le bilan des émissions. Actuellement, seuls dix pour cent d'e-fuels sont ajoutés. D'ici 2030, la Formule 1 s'est fixé pour objectif d'atteindre la neutralité carbone.

Texte : Moritz Doka
Images : Audi

Für das Formel-1-Projekt braucht Audi Platz und gibt mächtig Gas. Dazu wird das Kompetenz-Center Motorsport am Standort Audi Neuburg um rund 3000 Quadratmeter erweitert. Im Neubau sollen vor allem neue Prüfstände für die Entwicklung der Power Unit installiert werden. Die Bauarbeiten für den Anbau haben bereits begonnen, damit ab 2026 die Fertigung der Antriebseinheit dort starten kann. Sie besteht aus Energierückgewinnungssystem, elektrischem Motor, Batterie, hocheffizientem Verbrennungsmotor und Getriebe. Etwa 50 Prozent der Antriebsleistung wird elektrisch sein. 

Die Fertigstellung der Erweiterung ist für das erste Quartal 2024 geplant. Bereits ab März 2023 soll ein Teil des neuen Gebäudes in Betrieb genommen werden. Aktuell arbeiten rund 220 Mitarbeitende für das Formel-1-Projekt. Das Ziel sind mehr als 300 Mitarbeitende bis Mitte 2023.

Sauber wird zum Audi-Werksteam

Bereits drei Jahre später mischt Audi in der Königsklasse des Motorsports mit. Als strategischen Partner hat man die Schweizer Sauber Group mit im Boot und startet fortan als Audi-Werksteam. Darüber hinaus planen die Ingolstädter, einen Teil der Sauber Group zu übernehmen.

«Wir freuen uns, für unser ambitioniertes Formel-1-Projekt einen derart erfahrenen und kompetenten Partner gewonnen zu haben», sagt Oliver Hoffmann, Vorstand technische Entwicklung der Audi AG. Bereits während seiner Le Mans-Zeit nutzte Audi den Windkanal von Sauber in Hinwil.

Audi liefert Motoren, Sauber das Auto

Die Aufgabenteilung für die Formel 1 sieht folgendes vor: Audi entwickelt die Antriebseinheiten, bestehend aus Verbrennungsmotor, Elektromotor, Batterie und Steuerungselektronik. Sauber entwickelt das Auto und übernimmt den Bau. Zudem sind die Hinwiler für Planung und Durchführung der Renneinsätze zuständig. Die ersten Testfahrten sind für 2025 angesetzt.


Audi gibt schon einmal einen Ausblick darauf, wie der Werkswagen ab 2026 aussehen könnte.

«Offizielles Werksteam von Audi zu werden, ist nicht nur eine Ehre und eine grosse Verantwortung: Es ist die beste Option für die Zukunft, und wir sind fest davon überzeugt, dass wir Audi helfen können, die Ziele zu erreichen, die sie sich für ihren Weg in die Formel 1 gesetzt haben», so Frédéric Vasseur, CEO Sauber Motorsport & Team Principal.

Bis 2025 kommen die Motoren noch von Ferrari

Bis Sauber Audi-Werksteam wird, kommen die Motoren weiterhin von Ferrari. Seit 2019 ist man unter dem Namen «Alfa Romeo Racing» unterwegs. Gerüchten zufolge könnte für die Saison 2024 und 2025 aber wieder der Name «Sauber» zurückkehren.

E-Fuels und mehr Elektro-Power ab 2026

Ab der Saison 2026 fahren die Formel-1-Boliden mit deutlich mehr elektrischer Leistung. Schon der Verbrenner leistet 400 kW (544 PS), der Elektro-Motor wird noch einmal fast viel dazu liefern. Zudem werden die 1,6-Liter-Turbo-V6 mit synthetischem Kraftstoff betankt, was die Emissionsbilanz verbessert. Aktuell werden erst zehn Prozent E-Fuels beigemischt. Bis 2030 hat sich die Formel 1 zum Ziel gesetzt, komplett CO2-neutral zu werden.

Text: Moritz Doka
Bilder: Audi

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :



Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.