Formule 1 Saison 2022

2022 : Pas de Formule 1 en Allemagne

Bien que l'Allemagne soit une grande nation automobile et possède l'équipe la plus performante de ces dernières années sous la forme de Mercedes, il n'y aura pas non plus de course en Allemagne l'année prochaine. C'est ce qu'a annoncé le patron de la Formule 1, Stefano Domenicali.

Publié le 15.09.2021

La Formule 1 évitera également les circuits allemands l'année prochaine. Il n'y aura pas de course à Hockenheim ou au Nürburgring dans le calendrier 2022, a déclaré le patron de la Formule 1 Stefano Domenicali à "Sport Bild".

"J'ai l'impression que les organisateurs n'osent pas vraiment organiser un Grand Prix", a déclaré l'Italien. "En même temps, l'Allemagne a l'équipe la plus performante de ces dernières années en Mercedes et aussi deux pilotes dans le peloton de tête avec le quadruple champion du monde Sebastian Vettel et le fils de Michael Schumacher, Mick."

La dernière fois que la Formule 1 a couru au Nürburgring, c'était l'année précédente, alors que la série de courses cherchait des hôtes de remplacement au pied levé à cause de Corona. La course a été organisée sous le nom de Grand Prix de l'Eifel. La dernière fois qu'il y a eu un Grand Prix allemand, c'était à Hockenheim en 2019. Domenicali ne pense pas que le risque financier pour les hôtes allemands soit trop important. "Il suffit de regarder la Hollande, Zandvoort est complet pour les trois prochaines années", a déclaré l'homme de 56 ans. La nouvelle course à Miami sera également vendue rapidement, a ajouté l'ancien patron de l'équipe Ferrari.


Intérêt de l'Afrique

Pour la saison prochaine, Domenicali prévoit 23 Grands Prix. Il rejette les projets d'augmentation à 25 courses. "Je peux imaginer environ un tiers des courses en Europe, les autres étant réparties dans le monde entier", a-t-il déclaré. L'ouverture de la saison aura lieu à Bahreïn, comme cette année.

Il y a également un intérêt pour un Grand Prix d'Afrique, a révélé Domenicali. Un retour en Corée du Sud est également possible.

En outre, le patron de la Formule 1 a évoqué un nouveau classement des titres en relation avec davantage de courses de sprint. "Celui qui remporte le titre de champion du sprint et le titre de champion du monde est un gagnant du Grand Chelem", a déclaré Domenicali. La Formule 1 doit changer pour le public plus jeune.

 

Texte : dpa et Stefan Fritschi

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :


Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.